Pierre Gillon

Pierre Gillon, un amoureux de la nature en toute modestie.

Alors qu’il peint depuis 60 ans, Pierre Gillon se réclame d’une modestie qui doit selon ce dernier « être le propre du peintre ». Il ne cherche pas à peindre un paysage mais « c’est le paysage qui vient vers moi ou qui ne vient pas ». Ainsi, se sent-on très rapidement transporté dans son univers en contemplant ses aquarelles et gravures de différentes époques de son œuvre dont le point commun est la nature. Ces toiles attirent l’œil par des effets de lumière, des subtilités cachées qui donnent envie de voir plus loin. Autant de forêts que d’invitation à la traversée, autant de mers que d’invitations au voyage.

L’artiste nous guide dans ce voyage en nous contant histoires et légendes qui ont pu inspirer ses toiles telles que la légende de Wang So. Ce dernier aime à citer Marguerite Yourcenar et admire des peintres tels que Turner que l’on surnomme le « peintre de la lumière ». Vice-président du Salon du dessin et de la peinture, médaillé des Arts et des lettres, grand prix humanitaire de France aux services rendus aux Arts, Pierre Gillon est un homme modeste qui reconnaît que sa meilleure rencontre a été celle de la nature. Pour cette raison, il soutient que « notre devoir à tous est de préserver la nature ».

Il souhaite transmettre ce message aux enfants qui selon lui « ont encore une écoute que les adultes n’ont plus. » Peut-être sait-il réveiller en chacun son âme d’enfant car ses toiles ne seraient-elles pas en train de prendre vie pour quiconque aurait tendance à s’approcher quelque peu et à essayer de distinguer un bateau dans la pénombre ou des personnages derrière ce brouillard…? Pierre Gillon nous invite à voir au-delà de l’apparence, de la technique afin d’observer « le mouvement » de la toile et d’ « écouter » cette dernière.

Par Gwenaële Boukdeir

 

Publicités
commentaires
  1. Gilou dit :

    Pierre Gillon, dont le nom proche du mien est un artiste de talent,qui excelle dans différents moyens d’expression. Dévoué à la cause des artistes, il a régulièrement défendu ceux-ci à une période où les Salons étaient en difficulté avec les fonctionnaires du Ministère de la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s