Charles Bataille

Plus d’oeuvres sur

Charles Bataille a installé récemment son atelier à Apremont. Le presque devenu nivernais travaille dans la modernité, à la caricature d’un monde coloré et violent, peuplé de héros inutiles et de personnages détournés.

Il a toujours dessiné, a échauffé ses crayons dans des décors de boîtes et de bars et quand il se retourne, s’aperçoit qu’il a toujours pratiqué le même style : une inspiration libre, colorée et violente, accouchée durement dans des heures de travail acharné. Regards sans complaisance sur la société de consommation, sur l’humain livré aux affres de la modernité, sur la femme magnifiée ou objectivée, caricatures de vies, réalités forcées… l’œuvre encore jeune de Charles Bataille sonne comme une claque dans la gueule. « Je dis ce que j’ai au fond de moi. Ce sont les autres qui trouvent l’émotion si j’ai travaillé correctement ».

Il peint pour dire, parfois à l’issue de brainstormings ravageurs d’où émergent des créatures et des situations sorties de leurs contextes, tirés des représentations échafaudées dans la tête de l’artiste. Entre hyperréalisme et bande dessinée, les couleurs fortes à l’huile ou à l’acrylique décrivent le monde d’ici et maintenant, dans sa violence et son mouvement perpétuels. Les héros mythiques hantent l’œuvre : Don Quichotte, combattant de l’inutile, le torero sans la mise à mort, dans le geste et le costume, la ménagère de plus de cinquante ans, anonyme, éreintée, abrutie… Hymne à la femme, ode à la liberté, vaguement dénonciatrice, parfois noircie de tristesse et de réalisme, la peinture de Charles Bataille épouse son siècle de modernité, émotionne, dérange par sa force de son trait et l’irrévérence de ses thèmes. Décalée, l’œuvre plaît et l’homme enchaîne les expositions, le plus souvent sur Paris. Aujourd’hui la grâce du parc floral d’Apremont inspire à nouveau les allégories et les personnages puissants. Charles Bataille y rassemble les forces à jeter sur la toile.

Pierre Duriot

Publicités
commentaires
  1. devlaeminck :Salon St Joseph dit :

    Bonjour,

    comme vous faites une expo sur Lille, seriez-vosu intéressé par la suite dans le béthunois ?
    Dans l’attente de vous lire, bien cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s