Les peintres du mois de novembre 2016

Publié: octobre 31, 2016 dans peintures, arts

sans-titre

__________________________________

14721631_1237429019641241_8770482590890039242_n

__________________________________

2016_1205-hopital_05

__________________________________

6802c807-7723-480b-b7d0-cc94e9bf5163

__________________________________

15157000_1120784578040424_4751897738800642513_o

_________________________________

Le 26 novembre : Bettini et compagnie à la Tavern’.

__________________________________

Apéro sympa, mercredi soir à la Tavern avec les Farrows, Pierre et Ben-Gi, le premier à la guitare et le second aux percus. Reprises pop-rock-variétés pour une soirée à reprendre en coeur par le public.

pi01

Les deux gars seront ce samedi 26 novembre au soir à Montigny aux Amognes.

pi02

__________________________________

NE RATEZ PAS DIMANCHE 27 NOVEMBRE A 16HEURES ESPACE DES SAULES A COULANGES LES NEVERS

CONCERT JEAN MARC DESBOIS QUI INTERPRÉTERA LE RÉPERTOIRE DE CLAUDE NOUGARO ACCOMPAGNE

D UN  TRIO  JAZZ ANTOINE HERVIER  PIANO/MARC DANERE  BASSE/ALBAN MOURGUES  BATTERIE

__________________________________

C’EST A VOUS LES FILLES !!
VENDREDI 25 NOVEMBRE – 20h00

La salle de concerts CAFE CHARBON – NEVERS et le fanzine BIG UP GIRLS ! s’associent le temps d’une soirée pour proposer une programmation musicale, artistique et créative autour de l’interrogation de la place de la femme sur les scènes musicales rock-noïse-punk-métal.Se produiront sur la scène du Café Charbon des groupes comme MELT BANANA, PUTAN CLUB et JAROD. Ce soir là verra aussi le lancement du 4ème numéro du fanzine musical et féministe BIG UP GIRLS !

Ouverture des portes à 20h00  //  Tarifs : 8€ et 10€
Renseignements : http://www.aucharbon.org

__________________________________

15037195_622655991256151_6498024705230653265_n

__________________________________

NOV30 au Chat qui Louche : Concert Itchy Teeth

mer 19:30 · Nevers

_________________________________

Dimanche soir à l’apéro sympa de la Tavern’ avec les protagonistes du groupe jazz No-Problem, autour d’André Fishman

img_4566

__________________________________

img_4567

__________________________________

img_4568

__________________________________

img_4569

__________________________________

img_4570

__________________________________

Sylvain Besançon à Cours-les-Barres

cours01

Cours-les-Barres, son salon annuel de peinture et cette année Sylvain Besançon en invité d’honneur avec ses portraits travaillés, aux couleurs multiples et aux traits expressionnistes. Un beau salon en vérité, avec des kyrielles de peintres locaux et venus de plus loin, avec toujours, un lot de petits nouveaux adhérents du Groupe d’émulation artistique, toujours à la manœuvre. Le président Frédéric Barbier a fait monter tout le monde sur scène, en compagnie des élus locaux de cette petit bourgade toujours accueillante pour les artistes. A voir aussi, des sculptures et tout une ambiance conviviale qui fait ressembler l’événement à une jolie fête. Au total, en plus d’une douzaine d’éditions, cent soixante peintres ont présenté leurs œuvres dans la salle municipale ouverte jusqu’à ce dimanche soir.

_________________________________

cours02

__________________________________

cours03

__________________________________

cours04

_________________________________

cours05

________________________________

Dimanche 27 novembre à partir de 16h, Jam de soutien à l’association Le Chat Musiques au Cellier des Moines de La Charité-sur-Loire.

Après-midi convivial en musique, buvette et grignotage.

Avec:

> La section rythmique du groupe Driving Wheel, Etienne Bloch à la batterie et Fabien Guénot à la basse.

> Gégé aux guitares et au dobro

> André Fischmann aux cuivres et au clavier,

> Patrick Forsyth à la guitare et au chant,

> Le groupe Mojo Blues de Dijon au complet,

et de très nombreux autres invités surprise !

« Le bouchon de Loire  » partenaire actif du festival depuis le début, offre sa recette du midi le dimanche 27.

Venez nombreux pour soutenir la diffusion du Blues dans la Nièvre !

__________________________________

img247

_________________________________

20 novembre 19h30 : Apéro Jazz, Groove and more avec NO Problem à la Tavern
________________________________________
17 novembre : Concert de « Vertigo » pour une soirée Beaujolais au Belzébuth
________________________________________
Soirée Beaujolais : jeudi, à 19h00 au Chat Qui Louche

__________________________________

14915296_1317879178230765_3285342035076052876_n

__________________________________

14691109_1403257529702033_1004746094005911071_n

__________________________________

Eglise Sainte-Bernadette

jazz02

Quatuor Machaut, à l’église Sainte-Bernadette ou quatre cuivres sans sonorisation, quatre souffles au milieu des portées en béton, distillant un jazz contemporain dans un monument bondé. Inhabituel et terriblement surréaliste, ces quatre hommes en noir avec leurs cuivres rutilants, dans différents octaves, utilisant les reliefs architecturaux pour jouer avec la réverbération et la puissance conférée par la voûte bétonnée. Une salle comble en est restée baba écoutant religieusement une succession de pièces alternant entre les sonorités sacrées, planantes, mystiques ou contemporaines. Les quatre musiciens ont joué avec le public et la configuration des lieux dans un église classée, devenue mythique et ouverte avec bonheur le temps d’un jour férié sur le festival de Jazz neversois.

jazz01

__________________________________

jazz03

__________________________________

Sylvie Renault et son bestiaire

img_4537

Sylvie Renault, nous revient en peinture, avec son Cotton Freak Show, un genre de galerie des horreurs, de celles qui faisaient déplacer les foules d’antan pour contempler la femme tronc, la femme à barbe, la femme panthère, ou l’homme le plus fort du monde. Le cirque comme prélude à la téléréalité et au voyeurisme débridé est peint avec la délicatesse que l’on connaît à l’artiste mais chez elle, la série sonne comme une interrogation sur la différence et le handicap. Elle renvoie le spectateur aux bizarreries des autres et aux siennes, interpelle sur ce que nous racontons de nous et de nos handicaps visibles ou invisibles au premier abord. Le Cotton Freak Show est le spectacle intégral des arrières plans des sociétés anciennes ou modernes entre lesquelles seule la manière de s’exhiber a changé. Et sinon, on retrouve l’artiste que l’on connaît, avec ses petites filles ingénues, ses univers enfantins et ses nounours blessés, contant des enfances délicates et chambrées pleines de rêves, ouvertes sur des imaginaires à la Fred. A voir au TIP’s, de la Charité, face à la gare jusqu’à la fin janvier. Jeudi soir fut le vernissage, très suivi, entre autres par de nombreux artistes locaux.

Pierre Duriot

__________________________________

img_4536

__________________________________

img_4538

_________________________________

img_4539

_________________________________

img_4542

_________________________________

14650091_10153940687765222_145796822013494440_n

__________________________________

14720436_1366013306749964_7294109165717270604_n

__________________________________

14956425_346392782379453_8609796665551698896_n

_________________________________

A la Baratte

14915479_1068158479971191_2641771909302502045_n

_________________________________

14962796_1806422856241363_1505486304430318137_n

_________________________________

invitation-2016

_________________________________

Café-Charbon : jazz avec Magnétic Ensemble le samedi 12 novembre pour le Djazz Nevers Festival et du métal avec Sidilarsen et Myrath le vendredi 18 novembre.

__________________________________

Entrée Libre, le 12 novembre à la Taverne de Nevers
21h00

En duo avec Aline Diemert (Violon, Chant)

Eddy Kaiser & Band (Dark folk punk crooner- Nantes):
C’est au son des disques rock & roll de ses parents qu’Eddy Kaiser découvre la musique. Bercé par les chansons de Bruce Springsteen, Paul Anka ou The Ronettes, il enrichit au fil du temps sa culture musicale en éprouvant constamment ce besoin de nouvelles mélodies et sonorités. C’est ainsi que le rock & roll le mène au heavy metal, puis au punk et au folk irlandais. Quelques années plus tard, il découvre des artistes majeurs tels que Johnny Cash, The Pogues, Social Distortion et de nouvelles compositions voient le jour.
Les chansons d’Eddy Kaiser parlent de solitude, de rêves brisés, d’amitiés perdues. Du rock clairement influencé par le folk et le punk de ses maîtres, des chansons fortes et sensibles à la fois portées par des mélodies accrocheuses.

__________________________________

Dans le cadre du D’Jazz Nevers Festival, nous vous proposons un méli-mélo d’architecture et de musique : à l’église Sainte-Bernadette du Banlay le 11 novembre.

à 15h : visite libre avec les nouvelles fiches de salles qui complètent la signalétique installée en juin
à 15h30 : concert du Quatuor Machaut
à 16h30 : présentation commentée de maquettes de l’église

__________________________________

14572420_1151054018265357_3892335542787767931_n

__________________________________

Jazz in Saint-Etienne…

img_4535

Un dimanche de rue Saint-Etienne pavoisée aux couleurs jazzy, des groupes, des groupes et encore des groupes, de jazz, de blues, de Charleston, de manouche et d’autres, en cordes, en cuivres, avec des sonos d’enfer et des voix noires à remuer les tripes. Quelques gouttes de pluie sur quelques notes de musique et puis finalement, un temps respectueux du défilé, au sec, avec le Marching-Banda, le cercueil traditionnel et les dizaines de téléphones et d’appareils photo crépitant devant le spectacle permanent, enchaîné depuis les magasins de la rue, collaborateurs de l’événement. Des musiciens locaux se sont mêlés aux groupes invités, pour des petits bœufs sympathiques pendant que les cafés, la bières et quelques autres friandises coulaient flots. Moment jazzy, festif, avec des déhanchés sur les trottoirs, quelques danseurs et beaucoup de mains qui claquaient. Le genre de fête où tout le monde se connaît, où l’événement rassemble ses habitués et même un peu plus dans une rue régulièrement à l’honneur au chapitre des endroits les plus animés de la ville. Le festival Saint-Etienne, un événement dans l’événement : vindiou c’t’ambiance…

img_4516

Pierre Duriot

Plus de photos sur https://www.facebook.com/pierre.duriot

__________________________________

ana11

__________________________________

Quand le Jazz est là….

cl01

Le Jazz c’est parti pour ce week-end pluvieux avec une ouverture bien balancée au Chat-qui-Louche, ce samedi par les Gig-Street. Guitariste placide, chanteur mains dans les poches, contrebassiste au taquet, la formation assurait sur le mode cool et le public ne s’y est pas trompé, emplissant le petit bar de la rue Saint-Etienne par vagues ondulantes rythmées par le tempo de la New-Orléans. Dès 10 heures, ça tapait du pied sévèrement rue Saint-Etienne, avant d’enchaîner dans d’autres lieux de débauche, toujours sur le thème du Jazz, festival oblige. L’apothéose aura lieu demain, dans la rue Saint-Etienne barrée et entièrement dédiée au Jazz. Putain d’ambiance à sniffer demain dimanche entre les gouttes, mais les scènes seront couvertes.

cl02

__________________________________

cl03

__________________________________

cl04

__________________________________

cl05

__________________________________

cl06

_________________________________

Sax le Rat et son compère à Europ-Kebab

sax01

_________________________________

sax02

_________________________________

Rêve d’ivresse à la Tavern, vendredi soir 04 novembre

tav11

_________________________________

Suite à l’exposition de mai dernier au musée de la Machine Agricole, près de Cosne, l’association organisatrice annonce son transfert de Nièvre en Bretagne.

En deux ans de collaboration avec le musée de la Machine Agricole et de la Ruralité, ALC a pu monter deux expositions avec des artistes de la région, et tout cela n’aurait pas pu se faire sans votre soutien qui nous tient à cœur et qui nous aide à avancer.

Pour cette rentrée 2016 ALC s’installe en Bretagne !

En partenariat avec l’association Par Tout Artiste, le projet « Collectes » s’implante sur le quartier de Bréquigny à Rennesen invitant deux artistes à réaliser une résidence sur l’année 2016-2017 pour créer des projets avec les habitants du quartier.

Faire le lien entre les habitants, le territoire et ses institutions; valoriser la voix de chacun; permettre à Rennes et sa métropole de percevoir Bréquigny comme un quartier créatif, en émergence artistique : voilà l’objectif de ces deux résidences.

Le premier projet est celui de « Réminiscences Urbaines », réalisé par Adrien Lecoursonnais, médiateur du patrimoine culturel. Il collecte les souvenirs d’habitants du quartier pour ensuite créer une visite guidée et proposer aux habitants de (re)découvrir leur territoire du quotidien.

Le second projet est « Cher futur moi », un projet réalisé par Irvin Anneix, designer multimédia. L’artiste est invité à travailler sur la production de travaux multimédias avec deux groupes d’adolescents d’un même quartier. Ce projet aborde la question de l’autoportrait et de son moi futur à travers le format vidéo.

Une restitution finale présentant les deux projets en parallèle se déroulera sur le mois d’avril 2017 sur le quartier de Bréquigny à Rennes. 

Pour avoir vent de cette exposition, et continuer à suivre nos actions, il suffit de vous inscrire à la newsletter en nous envoyant un mail de demande d’inscription : allumezlaculture@gmail.com

Vous pouvez également nous suivre sur notre site internet et Facebook.

____________________________________

Concert Mélodie Guitare
Ce vendredi soir 04 novembre au Centre Gérard Philipe – 20h30 – Entrée 6 €

__________________________________

Sax le Rat : Samedi 05 : 13h00 place Guy Coquille, Europe Kebab !!! « CA VA JAZZER » !!! 🎷🐀

_________________________________

Café Charbon

03 NOV
Charbon-Hebdo > Fraternite Generale à 18:00 · Café Charbon · Nevers
17 NOV
Migrant’scène – le Festival de la Cimade
jeu 18:00 · Café Charbon · Nevers
08 NOV
Voodoo (Djazz Nevers Festival)
mar 18:00 · Café Charbon – Nevers

__________________________________

Edito de Novembre : Par Didier Long : CNRS Lyon.

Les civilisations semblent se redéfinir lors de périodes historiques clefs, où elles prennent un nouveau cours par rapport aux périodes précédentes parce qu’elles ont su se renouveler, ou alors elles entament un déclin et connaissent de longues périodes d’éclipse. L’art en Occident a été redéfini à la Renaissance par les grands maîtres de cette période mais semble aujourd’hui en voie d’épuisement comme le souligne Mattéi dans son livre « L’homme dévasté ». Cet épuisement de notre civilisation qui semble tâtonner avant de chercher un nouveau but correspond également à une période de défi des autres civilisations du monde qui se réveillent. Que sera l’art demain ? Verra-t-on un art universel mondialisé, qui serait le même de Paris à New York, Sao Paulo, Sydney, Tokyo, Changhai, Bangkok, Nairobi, Yaoundé ou Lagos ? Voire qui serait le même en Occident qu’à Alger, Marrakech, Tunis, Le Caire, Ryad, Doha et Bagdad ? Serait-ce encore de l’art, ou plutôt un produit commercial standardisé destiné à une classe dominante mondialisée et sans attache ? Ou bien chaque civilisation, tout en s’interpénétrant avec les autres engendrera-t-elle des styles, des canons de la beauté selon le génie qui leur est propre ? D’où proviendra l’inspiration qui permettra à l’art occidental de se renouveler et d’échapper au nihilisme qui le menace ainsi que l’existence à terme de notre civilisation ? L’art occidental y échappera en puisant son inspiration des mêmes forces qui apporteront son renouveau à notre civilisation, et qui exprimeront son originalité, sa volonté de vivre et sa foi en l’avenir, consciente de détenir un immense trésor unique et irremplaçable qu’elle a fait vivre depuis l’Antiquité. Cela en le faisant vivre pour l’avenir, et non pas en le reniant comme si on voulait un terme à cette aventure occidentale. Contre la mort qu’on semble lui promettre, l’art doit choisir la vie et l’avenir. C’est le rôle, immense et irremplaçable des artistes, par leur liberté et leurs créations de dire au monde que leur civilisation existe et qu’elle est vivante.

_________________________________

Concert gratuit
Un samedi 05 novembre dédié à la musique avec René Miller Trio (Blues Delta Jazz) en 1er partie des Big Fat Papa’z à la Tavern’

https://www.facebook.com/events/1752101138377103/

http://www.newmorning.com/20160620-3432-Hazmat-Modine-Ren-Miller-Trio.html
Dire que René Miller et ses deux complices revisitent les standards du blues n’est pas le terme approprié, non, cela va bien au-delà. Le trio partage un secret bien gardé, celui du Docteur Emmet Brown, et c’est à bord de cette machine à remonter le temps que nous embarquons en leur compagnie…!
Bien connu du public français pour sa participation à de nombreux festivals, René Miller pointure indissociable du blues, originaire de Louisiane se partage entre la France et son pays natal avec cette particularité de jouer en acoustique sur une guitare en métal.

Stephen Harrison, né en Angleterre, est à ce jour un des meilleurs contrebassistes et poly-instrumentistes d’Europe. Ce membre fondateur de différents groupes a partagé la scène avec entre autres Bill Wyman, The Pogues, Jacques Higelin… et a enregistré de nombreux albums.

David Chalumeau, harmoniciste français d’origine vietnamienne attrape le virus du blues à l’adolescence et découvre la scène à l’aube des années 2000 avec le groupe Swampini. Après avoir participé à différents projets variés et partagé la scène avec Corey Harris, ou encore Kezia Jones, il intègre en 2012 l’équipe de Cory Seznec qui l’amènera pour des tournées aux USA et Canada.

_________________________________

Il reste deux dates en novembre dans la saison culturelle du Cornemuse d’Arleuf

cornemuse

_________________________________

L’atelier l’Heure du Conte revient le samedi matin à partir de 10h à la médiathèque de Varennes-Vauzelles, entrée libre. Atelier pour les enfants de 3 à 6 ans. Retrouvez l’Heure du Conte samedi 19 Novembre.

__________________________________

Concert gratuit à la Tavern’ de Nevers
CONCERT NOVEMBRE

Vendredi 4 Rêve d’Ivresse à partir de 21h30
Samedi 5 Big Fat Papas à partir de 21h30
Vendredi 11 Yellow Town à partir de 21h30
Samedi 12 Eddy Kaiser à partir de 2h30
Mercredi 16 Agathe Poultard et Bruno Marande à partir de 19h30
Dimanche 20 No Problème à partir de 19h30
Mercredi 23 The Farows à partir de 19h30
Samedi 26 Zoo à partir de 21h30

__________________________________

 Programme du mois de novembre au Chat qui louche.

Le 5 et 6 . Ça va jazzer
Le 17 . Soirée beaujolais
Le 18. Concert Blondin et sa bande de terriens
Le 30. Concert Itchy Teeth

__________________________________

431be950-0c2f-4484-967e-21c04ee6f83d

_________________________________

Venez découvrir les gagnants et le grand gagnant suite à l’aventure du marathon photo N° 2 du 24 septembre 2016 organisé par ARKO .

Vendredi 04 novembre à18h30 chez ARKO.

__________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s