Les peintres du mois de février 2016

Publié: janvier 30, 2016 dans peintures, arts

boutonaart2

__________________________________

Ballade musicale du vendredi

s1

_______________________________

s2

_______________________________

s3

Les vendredis soirs sont décidément pléthoriques dans la cité ducale et les hostilités commençaient avec l’hommage à Patrice Stéphanou, notre rocker local décédé voici un mois maintenant. La Music-Factory de Coulanges, orchestrée par Sébastien Charmot s’était mise en quatre pour retracer une part de l’histoire de l’homme de musique et de groupes. Les formations musicales successive de l’alias Raymond Globine ont donné du gros son et attiré une foule inhabituelle, à ce point qu’il fallait montrer patte blanche à l’entrée et avoir réservé tellement c’était bondé.

_________________________

Au Chat-Qui-Louche

s4

Suite de la soirée à Londres, enfin, au Chat-Qui-Louche de la rue Saint-Etienne, où des anglais, de passage avaient posé leurs guitares pour une étape de leur tournée internationale. Non, vous ne rêvez pas et retenez bien ce nom des Itchys-Teeth, il ne sera peut-être plus guère possible de les revoir de si près et gratuitement à Nevers. Quatre garçons dans un genre de déjà vu, entre les Beatles et Oasis, mais avec quelque chose d’autre, sinon ce serait trop facile. Ces coupes de cheveux abominables, ces voix d’or à deux ou à trois, cette pop très anglaise très vocale, fait carrément mouche. Dans cette richesse comparable à celle d’un album du Sergent-Pepper, prévalait une impression de fouillis musical en fait extrêmement bien structuré et exécuté de médiator de maître. Ces gamins parfaitement rodés comme pouvaient l’être les Mac-Cartney, Lennon et consorts dans leurs premières tournées dans les bars de Hambourg, ont tout du futur groupe à la mode, c’est d’ailleurs déjà en ces termes que l’on parle d’eux. Deux chanteurs, trois parfois, des choeurs, des pauses et reprises millimétrées, un zeste de rock, un autre de pop, de la funk et beaucoup de rythmique se mêlent dans un style contenant tous les ingrédients d’un diamant musical en cours de façonnage. Du coup, la salle en était silencieuse, écoutait ardemment un genre de résurrection pop fraîche et acidulée, tendait l’oreille pour comprendre le parler londonien du chanteur, habile lui-aussi à faire un effort dans la langue de Molière. Et finalement, la mayonnaise a pris, insouciante comme un Magical-Mystery-Tour, puissante comme Liam Gallagher et balancée comme les Stones. Putain ça fait du bien se réjouissaient quelques musicos du cru venus attirés par cette affiche improbable à Nevers.

s5

_________________________________

s6

______________________________

Au Métro

s7

Et puis, la fin fut glamour avec Sax et Rat et Agathe, en duo de charme, en saxophone doré et fringues noires et moulantes, à l’étage du Métro, square de la Résistance. Belle tournée, tôt dans la soirée, il ne restait plus qu’à finir au lit ou en boîte et comme dirait l’autre, pour ceux qui se souviennent, « Ben c’est tant mieux parce que je ne ferais pas ça tous les jours ».

__________________________________

Le Conseil d’administration du Groupe en plein travail. Après l’assemblée générale, reconduction du bureau, modification des commissions, travaux sur les événements à venir et intégration de deux nouveaux membres : Manuel Cara et Jacky Delon. Sous la présidence de Frédéric Barbier.

gr03

__________________________________

Varennes-Vauzelles

1ère ‪#‎guinguette‬ de l’année 2016
Dimanche 28 Février à 16h au centre Gérard Philipe

__________________________________

Le duo « Saxophoniste Le Rat et Aga(the) Poultard », Vendredi 26 février au Au Métro Nevers, place de la Résistance.

__________________________________

Les Celtic-Citizens

IMG_3181

Un peu comme dans un bar irlandais, un gars et une fille avec deux instruments, guitare et violon, façon soirée improvisée avec des bons clients : ça marche toujours la musique celtique. Entraînante et passionnée ou mélancolique poétique, elle rigole sur la guitare, pleure dans le violon mais garde sa rythmique bien connue, celle qui fait taper du pied et boire de la Guiness. Les Celtic-Citizens sont de Sancerre, arborent le look indispensable, reprennent des titres traditionnels, les arrangent beaucoup et rendent une Irlande à eux, qui sonne juste, du moins qui fait ressembler leur colline de Sancerre à une vieille montagne érodée de l’île inspirée au célèbre vert. Ils ont fait les délices des habitués de la Tavern’ de la rue de Nièvre et réchauffé une bonne adresse, comme ça, un mercredi, en semaine, sous la pluie, le vent et la froidure… https://www.facebook.com/CelticCitizens/

IMG_3182

___________________________________

IMG_3183

Pierre Duriot

__________________________________

L’Assemblée Générale du Chat-Musique se déroulera le 18 mars à 18 h 30 au Cellier des Moines à La-Charité-sur-Loire.

_________________________________

Pierre Duriot en exposition au restaurant neversois La-Cour-Saint-Etienne

duriotdonges2FB

__________________________________

Voilà… ça s’appelle K13 et l’endroit est en bas de la rue de Nièvre, sur le giratoire où débouche la rue Creuse. C’est une nouvelle enseigne en rapport avec l’art dans la ville et elle accueille actuellement l’exposition d’un peintre local décédé. Je n’en sais pas plus pour le moment.

k13

Pierre Duriot

Après passage de la photo de K13 dans le blog, je reçois ce message de précision de la part du galeriste : merci à lui de nous informer.

Cher Monsieur Pierre Duriot

K13 exposera Alan Gilbert Meauce que Le Groupe connaît bien.
Notre intérêt repose sur l’idée d’exposer des artistes régionaux, avec de temps en temps des amis venant d’un peu plus loin. Pour garder un esprit de créativité que je ne voudrais pas éphémère, nous laisseront la part belle à l’artiste. Mais toujours dans un esprit de créativité et pour maintenir ce lieu vivant, l’artiste se verra allégé de certaines contingences .
ou un mixte des 2

Cordialement

PHD

__________________________________

Les portes du Café Charbon sont ouvertes à toutes formes d’expression artistique et culturelle. Il est question de musique théâtre, photographie, cinéma et autres curiosités…

C’est tous les jeudis et c’est gratuit.

De 18h à 19h : Happy Hour, réductions sur certaines boissons & restaurations.

Viens, grace à l’ACNE (l’association des cinéphages de Nevers) on va se mettre super bien. Si tu n’as jamais entendu parlé de FASTER PUSSYCAT KILL! KILL! viens vite découvrir ce chef d’oeuvre de la contre culture américaine.

RUSS MEYER, le réalisateur a beaucoup inspiré QUENTIN TARANTINO. Il semblerait que BOULEVARD DE LA MORT soit un hommage à ce FASTER PUSSYCAT KILL! KILL!

__________________________________

Le site de Pascalina Chanteuse

http://pascalina18.e-monsite.com/

__________________________________

Le Château de la Rocherie reçoit Nevers Boots Country Dance
buffet avec bal
Apéritif de bienvenue dès 19h
Démonstration / Inititiation / Bal jusqu’à minuit
INFOS ET RESA AUPRES DE LAURE 06.28.19.89.78
OU
events.association58@gmail.com

__________________________________

Le GROUPE d’Emulation Artistique du Nivernais organise le

54ème Salon de Printemps de Nevers.

Aquarelles – Dessins – Gouaches – Gravures – Pastels – Monotypes

Il se déroulera du 5 au 19 mars 2016 au Palais Ducal de Nevers

en présence de l’invitée d’honneur

Mme Catherine  HUTTER.

Vous êtes cordialement invité au vernissage de ce salon

 vendredi 4 mars à 17h00.

__________________________________

Les prochaines soirées a MUSIC Factory de Coulanges.

27 et 27 février hommage à Raymond Globine complet

4 MARS scène ouverte et nouvelle expo de Pechane Pech

18 MARS Vertigo

25 MARS Eliejean s

__________________________________

Soirée musicale le 19 février…

IMG_3171

Ca commençait à Coulanges, avec les duettistes Aldo et Bout-fil, férus tous les deux de vieux 45 tours vinyles, Ils sélectionnaient ces merveilles dans des bacs déjà maintes fois trimballés et nous ont passés des trucs bien anciens, des années 80, des années 70, voir même d’encore avant, quand ils et nous étions petits et que pas mal des auditeurs présents n’étaient pas nés. Des trucs de rockers, des trucs de nazes, bien ringards aussi, mais qui refont toujours penser à quelque chose, du moins, pour ceux qui les ont vécus. C’était un genre de séquence nostalgie mais ça fait toujours plaisir.

IMG_3172

___________________________________

IMG_3173

________________________________

A quelques encablures de là, à la Tavern’ de la rue de Nièvre, M. Bettini et caetera entamait sa troisième saison, avec un rock puissant, des compositions de l’artiste, interprétées avec de vieux potes. Des chansons à textes et des musiques d’enfer. Et puis aussi, la passion de Christian, Nino Ferrer, ses tubes les plus inconnus repris et réarrangés. Ca sonnait bien tout ça et le groupe avait l’air bien heureux de ce premier concert de l’année. Avec le jeu des horaires décalés, pas mal de coulangeois avaient fait la transhumance, passant de la Music-Factory à la Tavern’ sans rien louper. Pour les motivés, il y avait encore une étape, aux Arcandiers, place Mossé. Putain Nevers, on ne sait plus où donner de la tête !

IMG_3176

__________________________________

IMG_3177

__________________________________

IMG_3178

Texte et photos : Pierre Duriot

__________________________________

pour Pierre

__________________________________

12662426_10153930606104931_7027012566279560575_n

_________________________________

gr03

__________________________________

21509_10153920437779826_30548017722122722_n

__________________________________

12744113_794128014032102_76976856165525909_n

__________________________________

12741954_880927315360976_5001152116911187249_n

__________________________________

Peindre des avions

p-47-thunderbolt-air-combat

Dans le cadre du meeting aérien de Nevers-La-Sangsue, le dimanche 03 juillet, le Groupe d’émulation artistique de Nevers et de la Nièvre organise une exposition collective sur le thème de l’aéronautique. Un appel est donc lancé aux peintres pour travailler sur cette thématique, sur le format de leur choix. Une exposition aura lieu la semaine précédent la manifestation aérienne, dans le local-galerie de Pierre Daudet, en centre ville de Nevers et les œuvres seront transférées à l’aérodrome pour le dimanche. Pour tout renseignement, contacter Pierre Duriot sur Facebook, ou aa.duriot@orange.fr

__________________________________

Dessin de nus

gr021
L’atelier de dessin de modèle vivant animé par Thierry Lorron et Cécile Championnat est ouvert aux sociétaires du groupe de tous niveaux pour réaliser des croquis et des études anatomiques. Les séances sont programmées les jeudis soirs, de 19 heures 30 à 22 heures, hors vacances scolaires. L’atelier est spacieux et adapté à cette discipline. Basé sur des poses de 5 à 15 minutes, le dessin de modèles vivants est un exercice exigeant qui permet de progresser en observation et en dessin. Chacun peut s’exprimer dans les formats et les techniques de son choix, fusain, sanguine, crayon, mine de plomb, aquarelle… Quelques bases en dessin sont nécessaires pour tirer le meilleur profit de l’atelier, mais les nouveaux arrivants, s’ils le souhaitent, pourront être accompagnés durant les premières séances. Une participation de 7 euros par séance est demandée pour dédommager le modèle. Contact Thierry Lorron 06 76 93 33 91 ou Cécile Championnat 06 30 90 50 25

gr022

__________________________________

Le Groupe en assemblée

g1

L’assemblée générale du Groupe d’émulation artistique de Nevers a eu lieu samedi après-midi 13 février au Palais Ducal de Nevers. Elle a consacré le dynamisme de cette association régionale de peintres et amateurs de peintures, organisant de nombreuses manifestations et participant à beaucoup d’autres sur l’ensemble de l’année. A noter, pour les neversois et alentours, les deux salons de printemps et d’automne, au palais ducal, les salons de Cours les Barres et de Montillot dans les département limitrophes. Tous ces événements seront reconduits en 2016 et enrichis de plusieurs autres qui verront leur première édition se dérouler cette année. Frédéric Barbier, président, a présenté le bilan des activités et les différents rapports. Thierry Lorron a présenté l’atelier de dessin de nus et Daniel Robillard, celui de gravure et monotypes. A noter que l’association a, cette année, emménagé dans son nouveau siège social, à la Chapelle Sainte-Marie.

g2

__________________________________

g3

__________________________________

g4

__________________________________

12745469_186395665057653_6237429240270113659_n

__________________________________

Ben du rock quoi…

IMG_3156

Putain d’ambiance… au Chat-qui-Louche, de ces soirées underground blindées, rideaux fermés, comme dans un night-club début sixties, avec un public compact, en Perfecto, le nez dans les manches des guitares. Et sur scène, les Ringtones, enfin, des rockers, façon Bill Haley ou Eddy Cochran ou quelques autres, avec des bananes, des favoris et des fringues en noir et blanc. Ca envoyait fort, de ses sonorités presque oubliées que l’on retrouve en bidouillant les potards, avec les riffs et les rythmiques qui vont bien. La voix d’un anglais au micro parachevait les retrouvailles avec une époque d’insouciance, rauque, hoquetant parfois dans l’aigu, comme ça se faisait à l’époque et en plus l’ami faisait un effort pour chauffer le public en français. Reprises éternelles, quelques compositions, dans un déhanché sublime, quand la guitare part en solo incontrôlé, déverses à plein bouillon des chapelets de notes pentatoniques. Par les temps qui courent, ça fait un bien fou, cet aller-retour musical chez Fonzie et la salle comble a tressauté comme au bon vieux temps du rock-n’roll… c’est con, zauriez dû v’nir.

Pierre Duriot

IMG_3157

__________________________________

IMG_3158

__________________________________

IMG_3160

__________________________________

IMG_3161

__________________________________

IMG_3162

__________________________________

IMG_3163

__________________________________

IMG_3164

__________________________________

12742803_878774658909575_527180569810408551_n

__________________________________

Le roman de Patrick Chadeyras

Couv Atavus

« Voilà fort longtemps le poète Babrius parla d’un « âge d’or », désormais perdu.

Quand jadis vint son déclin, une longue période antique le supplanta. Pourtant, à l’aube de celle-ci, un âge trouble et sombre emporta le monde d’alors…

Guerriers, seigneurs, rois et mêmes dieux, le destin de chacun allait être soumis à une seule loi: celle du fer !

Ainsi les hommes, qui avaient été frères autrefois, allaient s’affronter sur ce champ de bataille à la mesure des épopées les plus fabuleuses et guerrières. Et parmi tous, là, en ces « âges sombres », une louve allait guider l’une de leur meute au travers de ce territoire mythique jusqu’au coeur de sa non moins légendaire forêt d’Hercynie; une lande qui serait crainte par ceux s’y égarant et qui la nommerait bientôt… Germania! »

Adresse mail pour toutes informations : atavus@outlook.fr (rejoignez-moi également sur Facebook)

__________________________________

 10 FÉV
mer 19:30 · La Tavern’ ( Nevers ) · Nevers

_________________________________

sam 22:00 · Le TIP’S · La Charité-sur-Loire
Le 20 février

_________________________________

image002

_________________________________

Amis Neversois, vous savez qu’il existe une revue qui parle de vélo mais autrement! Elle s’appelle « 200 » et elle est en vente chez Fée du vélo! La responsable y tient une chronique où elle raconte son expérience de vendeuse de vélos, si si! Venez découvrir 200 et laissez vous emporter par les récits de ces cyclistes pas comme les autres! On ne sait jamais, cela pourrait vous donner des idées !

12717502_788561587914779_8610389458305395335_n

__________________________________

image

__________________________________

D’just une bonne soirée IMG_3155 C’est l’hiver mais la fête ne s »arrête pas au Belzébuth avec le premier concert de l’année pour la formation D’just emmenée par Eric Basset, à la guitare. Un percussionniste, un bassiste et la fille du patron gratteux, au chant, complètent la formation. Ambiance bondée, vin blanc, jambon et saucisson, ambiance conviviale aussi, avec des bandes potes habituées des lieux, retrouvées autour de musiciens bien connus avec un répertoire de variétés anglosaxonnes éternelles, récentes, anciennes et même très anciennes, d’avant la naissance de pas mal des auditeurs. Qu’importe, cette musique là baigne nos ambiances radiophoniques ou nos sorties en boîte et font claquer les mains de toutes les générations. La jeunette au micro, nous a ravi avec sa voix d’ange et derrière les messieurs assurent comme des bêtes. On pourra décerner une mention particulière au percussionniste, armé seulement d’une boite en bois électronique et qui avec ses deux mains, ferait croire par moment qu’il dispose d’une batterie en ordre de marche. La cave historique de la rue Fonmorigny est devenue en peu de temps un vrai lieu de bonnes soirées. IMG_3154

__________________________________

IMG_3153

_________________________________

IMG_3152

________________________________

Japonisme et célébrités au PAC IMG_3151 Péchane, il est partout, à la Music-Factory de Coulanges avec ses chats et au PAC des Ouches avec le reste, mais encore… le reste, des stars, des personnages célèbres, acteurs, musiciens, héros fictifs. Mais surtout, perce la passion de l’artiste pour le Japon et les arts martiaux, sa pratique sportive mais également son engouement pour les films de samouraïs et la tradition médiévale japonaise. Elle s’exprime à travers des visages guerriers, des sabres en mouvement, des postures tirés de films célèbres. Mais aussi des paysages, des éléments de culture, rappellent le raffinement et la quiétude d’une culture basée sur la perfection du geste et la maîtrise de l’esprit. C’est bien joli tout ça mais il fait comment ? Justement, en parlant de perfection du geste, on en est bien là avec une technique à l’encre de Chine, plus ou moins diluée permettant le plan et l’arrière plan, la lumière et l’ombre. Péchane explique son truc dans une vidéo projetée au milieu de l’exposition. Et il finit l’oeuvre avec une signature rouge et travaillée, nous renvoie vers cette période artistique d’il y a un peu plus d’un siècle : le japonisme. Le pays du soleil levant va et vient toujours, fascine le mouvement artistique occidental et inspire, de par sa puissance et son mouvement que l’artiste neversois a parfaitement su mettre en scène. IMG_3149

Pierre Duriot

__________________________________

Des chats à Coulanges IMG_3148 Vendredi soir à la Music-Factory de Couanges, chat allait assez bien avec la présence de pas mal de musicos en hommage à notre Patrice Stéphanou national, décédé dernièrement et à qui tout une fratrie de musiciens exprimait ses meilleurs souvenirs, issus de ces époques où l’intéressé traînait ses guêtres dans de nombreux groupes de rock des passés ancien et récent. Mais également, Sébastien Charmot avait programmé la venue de peintres sur le thème du chat. Sylvie Preudhomme chez qui le thème est récurrent avec ses chats-bics et ses chats-peints entrés dans le paysage artistique local, j’en ai d’ailleurs acquis plusieurs exemplaires en exposition chez moi ou offerts. Je vous les conseille d’ailleurs, il ne ronronnent pas certes, mais sont aussi agréables à regarder que les vrais. Et Péchane aussi, fait du chat, à l’encre, quand ça le prend. Gribouille également s’y est mise, sur ses chères faïences, en compagnie de Laetitia Moreau, de la faïencerie de la rue du 14 juillet. Ils étaient tous là, avec les batteurs, gratteurs, pianoteurs et chanteurs pour une soirée de plus chez Seb. Pierre Duriot

_________________________________

IMG_3146

_________________________________

IMG_3144

_________________________________

Les portes du Café Charbon sont ouvertes à toutes formes d’expression artistique et culturelle. Il est question de musique théâtre, photographie, cinéma et autres curiosités…

C’est tous les jeudis et c’est gratuit. De 18h à 19h : Happy Hour, réductions sur certaines boissons & restaurations. Le groupe La polémique Victor (Pop/Rock) sera sur la scène du Café Charbon et nous présentera de nouveaux morceaux en prévision de la sortie de leur nouvel EP !

__________________________________

12647207_954420387961390_7388728330688987315_n

__________________________________

L’ESAAB et sa vision de l’entre deux ponts arko02 « Nevers, entre les deux ponts, vous avez deux semaines ». Ca pourrait presque être ça, un sujet d’examen adressé aux élèves de BTS première année de l’établissement de Design d’espace de Nevers : l’ESAAB. Et ils ont travaillé les élèves, en deux et trois dimensions, imaginé des trucs pour rendre plus attrayant l’entre-deux ponts de Nevers, le bord de la Loire et le quartier fluvial. Ca donne de l’originalité, un brin de folie et pourquoi pas un embryon de future réalisation. Disons le tout net, la vocation n’est pas de devenir une force de proposition pour la municipalité : ce fut un devoir. Mais ARKO, comme lieu artistique situé dans le périmètre désigné et aujourd’hui présidé par le jeune Jérôme Legrand, toujours investi dans l’innovation, s’est senti un genre d’obligation morale à exposer ces travaux. C’est en ce moment place Mossé. Quand même, si des gens de la mairie veulent voir, la porte est grande ouverte et les étudiants se feront un plaisir d’expliquer leurs travaux. Le grand public aussi, peut rêver un peu à d’autres rives pour le fleuve.

_________________________________

EXPOSITION AU PAC DES OUCHES à Nevers Centre DU 2 AU 27 FÉVRIER

Pechane Pech EXPOSE ENFIN SON ART !

VERNISSAGE SAMEDI 6 FÉVRIER VENEZ NOMBREUX

__________________________________

12541070_932867660115837_8803426196042626817_n

__________________________________

PROCHAINS ATELIERS APF-Regards

ARTS PLASTIQUES : – Mardi 16 février de 14 h à 16 h 30 – Mardi 22 mars de 14 h à 16 h 30 – Mardi 26 avril de 14 h à 16 h 30 – Mardi 24 mai de 14 h à 16 h 30 – Mardi 28 juin de 14 h à 16 h 30 ATELIER ECRITURE : – Lundi 15 février de 14 h à 16 h 30 – Lundi 21 mars de 14 h à 16 h 30 – Lundi 25 avril de 14 h à 16 h 30 – Lundi 23 mai de 14 h à 16 h 30 – Lundi 27 juin de 14 h à 16 h 30 et tout cela à l’APF, quai des mariniers à Nevers.

__________________________________

Les Wenish en concert

François au chant et sa soeur Marie Wenish à l’orgue, réitéreront leur concert « Orgue et Chanson » qui avait été apprécié en avril à Imphy et à l’Ascension à Nevers, l’an passé. Il seront, le dimanche 28 février 2016, 16H30 à la chapelle de l’Espace Bernadette à St-Gildard, Nevers. Vous assisterez à la rencontre inattendue des grands classiques comme Bach, ou Schubert avec Brel, Ferrat Trénet, Legrand. L’orgue sera le fil conducteur de la programmation. Les bénéfices de ce concert seront intégralement versés à l’association « Les Enfants de Yako » qui fait vivre un orphelinat au Burkina Fasso.

_________________________________

12669719_10153914911204931_4525933721198582880_n

__________________________________

Hamlet en 30 minutes s’amuse avec l’œuvre monumentale de William Shakespeare. Tout en préservant l’essence de la pièce, les quatre comédiens de la Cie Bruitquicourt s’accordent à merveille pour réinventer le théâtre dans le théâtre et faire surgir de ce drame une comédie hilare et déjantée. image001

_________________________________

Samedi 6 Février, D’just en concert acoustique au Belzébuth, de 20h à 22h !!

__________________________________

Aeroswing à suivre IMG_3134 Dimanche soir sous la pluie, la lumière de la Tavern’ luit sur la rue et les notes de musique se déversent comme la pluie, des airs jazzy, manouches, des standards distillés par deux passionnés unis en un groupe tout récent « Aeroswing ». Clément et Jonathan se sont rencontrés il y a longtemps, à Nancy, se sont retrouvés sur Nevers pour décider de faire un truc. « Vous avez répété ? Ben non, on joue des trucs qu’on connaît tous les deux ». Ca, c’est le métier, les morceaux joués et rejoués, qui sortent tout seul, dans lesquels on alterne un accompagnement et un solo, comme ça en échangeant un regard. Les deux gars enchaînent les bonnes partitions, ravissent une assemblée de musiciens, de potes en fait et les habitués venus terminer le week-end autour d’une bonne bière. Mais Jonathan chante aussi, avec la voix juste et le timbre qui va bien dans les airs qui balancent. Et Sébastien Charmot s’en est mêlé avec son violon en deuxième partie dans un genre d’impro à trois. Retenez les bien et retrouvez les sur facebook. Le blog des peintres annoncera leurs dates. IMG_3135

_________________________________

IMG_3136

________________________________

IMG_3138

________________________________

IMG_3143

________________________________

Paul Steiger : « Un homme sans histoire » Editions : La Ferronnerie paul1 Une histoire d’amitié désintéressée entre deux hommes, comme un père avec un fils qui se seraient adoptés mutuellement. Puis une mort qui sépare et des souvenirs qui ressurgissent. Des femmes s’en mêlent, des amours, des prétendantes, des intrigantes… Au fil de l’histoire de Beppe, l’ancien légionnaire reconverti en presque ermite a entassé secrets et souvenirs qui seront exhumés un par un un des greniers, des coffres et des têtes. Paul Steiger donne la parole, distribue les bons rôles, les fourberies aussi, dans un style tendre et poétique, décortique les comportements et les sentiments, étudie la transmission et l’héritage, les tensions et les jalousies. Trajectoires d’hommes et de femmes, de vies et de sentiments, l’homme sans histoire laisse un genre de parfum d’antan mais aussi des morceaux d’humanité dans lesquels chacun pourra retrouver un peu de la perte des siens. paul2

Pierre Duriot

__________________________________

12592405_818992651580576_1485129833484892882_n

_________________________________

affiche-ESAAB-web

__________________________________

25 années sur les ondes IMG_3131 RCF58 fête ses vingt-cinq ans samedi en invitant au palais ducal de Nevers les acteurs économiques et le grand public à une conférence débat intitulée : « l’Art de Diriger Aujourd’hui ». Elle était animée par un invité d’honneur, l’Amiral Olivier Lajous, ancien numéro trois de la Marine Nationale. Il a répondu à une série de questions sur les modalités personnelles et collectives de l’engagement dans la société moderne. Très suivi par une salle comble, comprenant des représentants municipaux, le militaire a assis son intervention sur son livre publié cheez l’Harmattan et disponible à la librairie Agape, rue de Rémigny à Nevers. RCF NIEVRE est la seule radio locale à émettre sur quatre émetteurs et repose sur l’enthousiasme de deux salariés et soixante-dix bénévoles, qui animent l’antenne toute l’année. Elle diffuse 24/24 H ses programmes, dont quatre heures de programmes nivernais. IMG_3132

___________________________________

Pour l’éditorial de ce mois, j’ai demandé à l’écrivain et metteur en scène Paul Steiger de réagir au coiffage des statues italiennes lors de la visite du président iranien eu Europe. Pierre Duriot

_____________________________

Hijab à l’italienne

Ô, ces caisses de bois, à Rome, cachant la nudité de statues antiques aux yeux du potentat chiite. Ces caisses de bois, tel l’hijab, voilant à son regard les beautés callipyges de la statuaire comme s’il se fut agi de ne pas outrager la religion, se satisfaisant seulement d’insulter la République. Car ces choses ci-devant indignes de la contemplation, plus que beauté séculaire, plus que vertu de la main humaine, plus que racine qui nous fit, sont cette république autour du peuple, par le peuple, et pour le peuple qui les fit, sagesse d’entre les sagesses, Art divin pour nous adoucir.

Il n’est qu’une action tyrannique, et despotique pour porter si haut le blasphème sous couvert d’un faux prétexte*, et dire complaire à l’étranger, alors qu’elle ne vise qu’à la mesure de la soumission du peuple à son ordonnancement. Palmyre, laissée sans défense et détruite à ces mêmes fins, jaugeant de l’indifférence des peuples à l’enfouissement de leur passé !

Ce n’est pas ici la Culture qui est menacée, car elle n’existe quasiment plus dans la conscience universelle, en supposant qu’elle ait existée, et plus guère dans nos consciences occidentales qui s’en revendiquaient, et l’exhumaient pour la porter au regard, freinant du même coup l’avènement du nouvel ordre mondial des progressistes et autres « faux-frères », lesquels bâtissent notre futur de l’autorité mortifère d’un dollar sans plus de valeur qu’une fausse espérance.

Notre erreur de jugement serait de focaliser sur cette « privation » du visible que ces gouvernants ont osée, laquelle n’est que l’artefact du constat triomphant de l’inculture, à son aboutissement, et d’une flamme populaire éteinte que plus rien ne rallume, pas même l’étincelle qu’elle provoque de ci, de là, aussi fugace que stérile. Notre jugement est qu’il faut se lever, et combattre de toutes nos forces cette hydre maléfique qui de partout nous dévore, pour que vive l’Art, et que survive ce passé qui l’accoucha. Ainsi, du latin et du grec, que l’hijab à la française du politiquement correct fait disparaître aux yeux de notre futur, dans l’indifférence générale qu’elle mesure.

Réveillez-vous, bon sang ! On vous enterre.

Prétexte*  Origine : Pièce de tissu mise en avant pour dissimuler. Paul Steiger : http://laferronnerie.wix.com/la-ferronnerie-edite

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s