Les peintres du mois de janvier 2015

Publié: décembre 29, 2014 dans arts, peintures

boutonaart2__________________________________

Jacqueline Richard signe Rigoletto pour les « peintresdenevers »

10363740_605173286281967_5656088367400259713_n
 » Quelques soixante années après l’inoubliable Gilda de Callas, la Maison de la Culture proposait hier dimanche après-midi une nième version de l’opéra culte de Verdi, Rigoletto par la troupe Opéra Nomad.Près de 800 mélomanes avaient répondu à l’invitation, venus de tout le département pour cette unique représentation lyrique de l’année à Nevers. Si le premier acte pourtant  gai et joyeux de la fête chez le Duc de Mantoue débutait timidement et tristement surtout pour les cuivres de l’orchestre, sous la direction sure d’Amaury Du Clauzel, l’apparition des différents acteurs faisait monter l’intensité et la puissance de l’oeuvre. Le final de toute beauté en particulier le quatuor dans la taverne et la fin tragique de Gilda mettaient en évidence la belle voix de baryton de Pierre Yves Pruvot dont c’était la prise de rôle, sa puissance, son talent d’acteur, sa générosité. Tout aussi remarquables, Gilda et le duc de Mantoue pour leurs aigus surs et puissants, pour chacun une réserve cependant  pour des médiums moins chatoyants. Petite réserve aussi pour le manque de puissance des choeurs et de l’orchestre dû à des effectifs limités ne remettant pas en cause la qualité des voix, ni la virtuosité des musiciens. Décors sobres,simples sans ostentation. Une belle soirée avec deux super stars, Verdi, le compositeur qui a réinventé le langage de l’opéra pour les générations futures et Pierre Yves Pruvot, en photo, déchirant dans son rôle de bouffon, qui prouve ici qu’il est bien le plus italien des barytons nivernais. »

__________________________________

Chers Socquetteurs et Socquettrices
Mercredi 28 janvier à 19h, c’est Karaoké ! 
Après la thématique de « la nuit », La Socquette vous propose un karaoké en 2 temps :
À 19H : choisissez des chansons avec les mots #plage, #mer, #sable…
À 20H : on annonce la sortie du FANZINE#3 spécial AMOUR, on déclare sa flamme avec les mots #LOVE, #AMOUR, #AMOR, #LIEBE, #حب, #любовь…
Entrée libre
 
Samedi 31 janvier, la Socquette sera ouverte une grande partie de la journée !
– À 10h, pour prolonger la journée de transition citoyenne de septembre 2014, nous vous proposons une rencontre pour préparer la semaine pour les alternatives aux pesticides de mars 2015. Ça sera aussi l’occasion de réfléchir à la création d’un collectif de transition citoyenne. Entrée libre.
– À partir de 15hThierry D. animera un nouvel atelier flyer afin de réaliser les affiches des prochains événements de la Socquette, la technique utilisée sera le bas-relief. Entrée libre.
– À  19h, troisième et dernier concert du mois avec le retour à Nevers d’un des guitaristes les plus doués de sa génération, Miskja Fitzgerald Michel (jazz folk – Paris). En première partie, Michiko 66 (pop folk – Nevers) nous fera un set en formule solo. Concert à 5 euros.

__________________________________

Palais ducal : des vélos émotions

velos

Au premier étage du palais ducal, des vélos pleins d’émotion sont garés là, odes à la mobilité, à l’art, à la loufoquerie, en relation avec les Emmaus. Partenariats multiples avec des jeunes et des moins jeunes, recherches d’évocations citoyennes, mobiles, sensibilisatrices, ce garage à vélo d’outre réalité vaut le détour de roue, pour petits et grands. Fantasmer sur des utilisations improbables, s’imaginer fonçant au guidon de machines ingénieuses, envisager la récupération artistique de tout un tas de bric et de broc, sont permis tout au long de la déambulation devant la trentaine de machines infernales à propulser à la force du jarret. En janvier au palais.

Pierre Duriot

_________________________________

Pascal Merlin au Tour du Monde

merlin

Jeune peintre, Pascal Merlin évoque en abstraction, peint un genre d’atmosphères en clairs obscurs, avec une dimension d’irréalité. Ambiance exoplanétaire, allusions parfois au japonisme et à la calligraphie, brouillards épais, contribuent à donner à une série très homogène une apparente zénitude invitant à la méditation. Soignée, travaillée, l’abstraction de Pascal Merlin a été présentée en novembre et décembre à Artistes galerie, dans le cadre d’une exposition collective et restera visible pour plusieurs semaines au restaurant Tour du Monde, place Carnot à Nevers.

Pierre Duriot

__________________________________

Nevers : l’AG du Groupe

AG2Fred Barbier, président, Henri Perceau VP, Michèle Corbier Trés, Colette Houbron Sec.

L’assemblée générale du Groupe d’émulation artistique de Nevers et de la Nièvre s’est tenue samedi après-midi au palais ducal de Nevers, sous la présidence de Frédéric Barbier. Actif, très actif même, avec des ateliers de pratique artistique, de nombreuses expositions propres ou en partenariat, ce groupe propose au public deux salons emblématiques, de printemps et d’automne, toujours très suivis par la population. Mais également, des manifestations thématiques et décentralisées, confirment la vocation régionale de la structure. Saine dans son fonctionnement et ses finances, l’association affiche un bon bilan financier, des adhérents en nombre toujours plus important et souvent très impliqués dans l’activité et les événements. Trois élus locaux, présents à l’assemblée, ont été conquis par tant de diversité et ont adressé leurs félicitations à l’ensemble des membres. Pour 2015, la totalité des manifestations sera reconduite, avec même de nouveaux projets. Suite à des travaux réalisés par la ville de Nevers, le Groupe devrait également emménager dans de nouveaux locaux. Tous ces événements seront à suivre dans ce blog.

AG1

Pierre Duriot

__________________________________

En ces périodes de questionnements, un essai sur les impacts éducatifs à long terme, autrement qu’à travers le prisme ethnique ou culturel. Paru chez un grand éditeur et disponible chez votre libraire habituel ou sur les sites de vente par correspondance.

à découvrir sur http://durioteducationsociete.wordpress.com

essai3p__________________________________

Café-Charbon : Musiciennes

cafechar

Jean-Claude Chaudy, un œil averti sur les musiciens du Café-Charbon. Un œil emblématique aussi, au fil des ans, toujours présent, compatissant pour ces artistes exposés aux feux du publics, cherchant à tirer d’eux le meilleur des poses et des instants de jeux scéniques. Des milliers de regards, de clichés, d’instantanés musicaux, figés sur papier et toute une ribambelle de souvenirs, de moments forts, comme orphelins après la disparition du photographe. Il lègue un monument, une collection, des archives, orchestrées par son fils et par les bénévoles du Café-Charbon. Ils vont tous ensemble, délivrer un message posthume, un héritage sensuel et rythmique de milliers de clichés destinés à être vus et vendus au profit de la ligue contre ce cancer qui emporta le photographe. Ludovic, le responsable des lieux, s’est lancé dans un vibrant hommage à son camarade, a expliqué que des idées seraient les bienvenues pour mettre en valeur le patrimoine pictural laissé inopinément. La première série proposée au public est celle des « musiciennes », ces filles pleines de charme et de voix, toutes venues envoûter le public neversois. A voir en janvier.

cafechar2

Pierre Duriot

__________________________________

10922710_717669111665659_5094413841995971911_n__________________________________

daudet0215__________________________________

velop__________________________________

perceaup__________________________________

cc2__________________________________

Actualisation : http://www.lespeintresdenevers.com/

__________________________________

10525782_1575472672669717_4410403277162388462_n__________________________________

cc__________________________________

Ateliers du patrimoine

Ce samedi 24 janvier, de 10h à 12h se tiendra l’Assemblée Générale des Ateliers du Patrimoine salle Mossé à Nevers. Au programme, outre les différent rapports (moral, activités, financier)
il y aura élections pour le renouvellement du tiers de son Conseil
d’administration (soit 5 personnes)

__________________________________

disc__________________________________

Cette semaine, le programme est chargé à la Socquette avec deux soirées concerts, un atelier origami et le retour du fanzine de la Socquette.
Mardi 20 janvier à 19h et pour 5 euros, nous vous proposons exceptionnellement d’ouvrir notre local. A l’occasion de sa tournée hivernale, Françoiz Breut (chanson pop – Cherbourg/Bruxelles) nous fera l’honneur d’un premier passage à Nevers. Torres & Jezequel assurera la première partie avec ses chansons blues, cette date marque le retour sur scène du duo neversois.
 
Mercredi 21 janvier à partir de 15h, retour de l’atelier fanzine, il s’agira d’assembler vos contributions pour le troisième numéro de notre journal. Il faudra laisser un peu de place aux jeunes, puisque ce numéro accueillera les contributions des élèves de première et deuxième année en Design graphique de l’Esaab.
 
Samedi 24 janvier de 15h à 17h, nouvel atelier, ce coup-ci consacré à l’origami. Florence Tors, intervenante plasticienne nous initiera à cet art ancestrale de l’art du pliage du papier.
 
Samedi 24 janvier à 19h et pour 5 euros, Mademoiselle B viendra fêter la sortie de son album Constellations. Le duo post-rock/electro neversois a invité pour l’occasion Frissson, projet solo à la croisée du kraut-rock et de la synth-wave.

__________________________________

Deux dates dans la Nièvre

10377022_10153005380482346_8431045825912119145_n__________________________________

En cette période troublée, quand on ne sait plus si certains sont endoctrinés ou tout simplement mal élevés, ce livre reprend les principaux items éducatifs qui feront qu’on aura affaire à un enfant créatif et sociable plutôt qu’à un tyran en culotte courte prêt à se rouler parterre à la moindre contrariété. Paru en 2011.

http://pierreduriot.wordpress.com

cartablesite___________________________________

L’association ARKO convie à ses voeux qui auront lieu à la galerie ARKO 3 place Mossé le vendredi 23 janvier à 18H30.
Toute l’équipe ARKO vous accueillera pour vous présenter son activité 2015.

__________________________________

Jean-Louis Magnet

1555434_841150339274322_1776327271544671937_n__________________________________

Yves JAMAIT : vendredi 30 janvier : 21 heures

10845887_820628274663281_4253943353887906376_o

Festivités Garchizy idée cadeau tarif unique : 20 € points de vente : Mairie de GARCHIZY Musique and Music – NEVERS place Guy Coquille Espace Culturel LECLERC Coulanges les Nevers

__________________________________

10384288_564687803666871_4337561483889480167_n__________________________________

Jeudi 22 janvier : 19 heures : Dans le cadre des Charbon Hebdo, le Café Charbon vous invite au vernissage de la première exposition en hommage au travail de Jean Claude Chaudy.  Cette exposition mettra à l’honneur les musiciennes.  Toutes les photographies seront à vendre et le bénéfice de celles-ci sera reversé à la Ligue Contre le Cancer.

__________________________________

Isabelle Derangère au PAC des Ouches

derangere

Le PAC habituellement, permet à de jeunes artistes de faire leurs premiers pas en exposition. Exception de rigueur en ce moment pour Isabelle Derangère, confirmée, très confirmée même, artiste éloquente, pur produit de la rigueur et des techniques de l’école parisienne Estienne, qui expose un extraordinaire talent sous la voûte de pierres des remparts neversois. Nevers la Loire, rien de nouveau et pourtant, aux pastels, dans un traitement personnel de la couleur et de la lumière, le fleuve royal apparaît d’outre monde, comme éclairé d’un soleil lointain, étoile en fin de vie aux teintes pourpres et aux ombres longues projetées sur des flots blancs. Les tronc décharnés, les superstructures métalliques du pont, rêvent d’ailleurs dans des tons étrangers instituant une ambiance surréaliste traitée avec une fine perspective. Et puis il y a les émotions, à fleur de peau, celles d’Anaïs, la nôtre, la bien connue, celle avec la voix qui fait chanter les accordéons, celle encore, mince et élégante, parfois perdue dans quelque méandre du temps. Isabelle l’a saisie, comme au moment d’une chute, l’a figée sur du papier buvard, avec des encres précieuses et un trait au réalisme saisissant, si bien qu’il emprisonne les larmes, les sentiments, les vagues à l’âme. Carré intime au milieu de l’exposition, la relation de l’artiste au modèle s’accompagne de musique et de mots universels, signe une expérience humaine émouvante, comme quand une page se tourne et qu’une autre prose aspire à être lue. Poétique et puissante, mais également sérieuse et technique, l’exposition en cours, évoque autant cette faculté à laisser vagabonder le cours des choses que la capacité technique à les maîtriser. Isabelle Bérangère a pris pignon sur rue et s’en va tenter de vivre par, pour et de son art. Elle est à retrouver ce mois ci dans Nevers-ça-me-Botte et au PAC… la totale quoi.

Pierre Duriot

__________________________________

La franchise Sax-le-Rat en action

IMG_2462

Le Rat a eu un coup de mou, après un gros concert la veille au soir au bar des Arcandiers à Nevers. Du coup, samedi matin au Chat-qui-Louche, il a délégué et c’est là que ça devient intéressant. Le rendez-vous du samedi en fin de matinée ne repose plus sur les épaules d’un seul homme. Les musiciens et chanteurs s’en sont emparés et c’est dorénavant un moment festif, toujours impromptu mais presque institutionnel, que font vivre les uns et les autres. Ils étaient tous en verve au Chat et la matinée fut agréable au milieu des cafés et des verres de petits blancs éparpillés au bar et sur les tables. Les téléphones ont crépité et les photos de l’événement se sont rapidement retrouvées sur les murs Facebook des fans. Merci Le-Rat d’avoir entraîné tant de gens dans ton sillage.

IMG_2464_________________________________

Claude Bardinet : « Anamnèse » Librairie Galerie-Racine-Paris

IMG_0895Claude Bardinet récidive, avec Anamnèse, un recueil de poésies que l’on pourra qualifier d’intellectuel, mais pas d’inaccessible, dans le sens plutôt de l’élégance et de la hauteur de vue. Ces pages blanches contiennent de la distance, entendre qu’elles se situent au-dessus des mêlées, non pas par leur complexité mais par leur justesse, cette forme de littérature d’où l’on extrait parfois des citations intemporelles et universelles. Anamnèse, Intrication poétique et Sérendipité, trois chapitres reprennent trois thématiques de la vie : l’amour, la politique et la philosophie. L’amour, la relation, l’homme et la femme, les mêmes ensuite dans le quotidien de la politique, bien sûr pas politicienne, mais celle qui incite à réfléchir sur sa place dans la société et les affaires de la cité. Sérendipité enfin, regroupe les sujets éternels de la présence et de la trajectoire humaine, replace dans l’univers et la matière, l’esprit, le geste et la finalité. Claude Bardinet, par ailleurs artiste abstrait, traite encore et encore par la réflexion l’homme et son monde. A lire comme des morceaux de sagesse, à tête reposée et à digérer nuitamment dans un rêve.

Pierre Duriot

__________________________________

Assemblée générale du Groupe, le samedi 24 janvier à partir de 14h10 au Palais ducal de Nevers.

___________________________________

Sax le Rat en concert au Chat qui louche, à Nevers, le samedi 10 janvier de 10 à 12 heures.

__________________________________

Pierre Duriot sélectionné comme peintre pour le festival international Papillons de Carpentras.

__________________________________

10502529_10205845897056587_1934431140712494925_n__________________________________

Par Jean-Bojko : Les grands entretiens d’Emile
Sortie en librairie le 5 janvier du premier volume de la série « les grands entretiens » d’Emile

Aux éditions de l’Aube en partenariat avec l’Abbaye du jouïr ( distribution Harmonia Mundi)

Emile,13 ans, collégien à Corbigny dans la Nièvre, est un enfant de cette campagne profonde faite de hameaux, villages et bourgs posés en pleins champs, hors des réseaux d’autoroutes, de TGV, et autres voies de communication qui vous situent, dit-on, dans la modernité. Chez lui, des lapins, des poules, des fruitiers, un boucher-charcutier qui klaxonne devant la maison, de l’espace à perte de vue mais… pas de réseau ! Comme dans de nombreux territoires, que certains analystes appellent « diagonale du vide », les fournisseurs ne se bousculent pas, vu le nombre d’habitants au kilomètre-carré, pour couvrir les zones blanches. Avec 219 000 habitants, la Nièvre, à deux heures au sud de Paris, est un de ces départements les moins peuplés de France, un de ces départements ruraux où à première vue on pourrait se sentir loin de tout, hors de tout, à côté de tout… en quelque sorte pas dans le coup ! Dira-t-on pour autant qu’Emile est un plouc parmi les ploucs ? Un jeune plouc rencontre dix personnalités marquantes dans des domaines aussi différents que la philosophie, la sociologie, la poésie, les sciences de l’éducation, la médecine….

Installé à L’Abbaye du Jouïr, à Corbigny dans la Nièvre, Jean Bojko est un artiste qui travaille depuis des années sur le lien social et la ruralité en proposant des expériences inédites, un peu folles, qu’il appelle « des mises en jeu dans l’espace social » ou encore du « théâtre sans H ». Il les bâtit à partir de thématiques tirées de l’observation du territoire rural où il réside et les développe avec l’idée fixe de valoriser ce territoire et ceux et celles qui y habitent. Il a ainsi créé un « Service d’Alimentation Générale Culturelle », une « Université des Bistrots », un « Laboratoire de Recherches Multimédia pour personnes âgées », des « Cabinets de Poésie Générale », des « Jardins d’Etonnants »… qui sont autant d’expériences visant à révéler les richesses, l’intelligence, la spécificité, le pouvoir d’adaptation, des territoires ruraux. Partant du principe qu’un territoire vivant est un territoire qui s’interroge, Jean Bojko lance en 2014, un projet autour du point d’interrogation qui consiste à montrer qu’on se pose aussi des questions essentielles au plus profond de nos campagnes… Le projet s’intitule « Un point c’est Tout ! » et se concrétise par la fabrication d’un immense point d’interrogation gonflé à l’hélium et apparaîtra dans le paysage du Nivernais et du Morvan, par des mises en relation d’arbres remarquables et de philosophes choisis à l’occasion de scrutins philosophiques dans chaque village et par des rencontres remarquables… comme celles proposées à Emile Bloomaers qui vit dans le hameau de la Montagne du Bas sur la commune de La Collancelle dans la Nièvre.

Jean Bojko emmène Emile (le choix d’Emile n’est pas anodin et fait référence à Rousseau et à l’Education) avec une équipe technique, pendant les périodes de vacances scolaires, à la rencontre de dix personnalités. Emile se déplace ainsi à Bruxelles, Metz, Strasbourg, Lyon, Marseille, Paris… et rencontre :
Claude Hagège (Linguiste/ Collège de France), Jean Luc Nancy (Philosophe et écrivain/ Université de Strasbourg) , Monique et Michel Charlot Pinçon (Sociologues CNRS) , Jean Paul Escande (ancien chef du service de dermatologie de l’hôpital Tarnier – Cochin et ancien professeur à l’Université Paris Descartes), Annie Sugier (Physicienne, Présidente de la ligue internationale des droits de la femme), Jean Viard ( sociologue/ CNRS), Philippe Meirieu (pédagogue, enseignant en Sciences de l’Education à l’Université Louis Lumière à Lyon), Jean Marie Pelt (Biologiste/Institut Européen d’Ecologie à Metz), Julos Beaucarne (poète et chanteur) et Armand Gatti (Dramaturge et poète)…

Ces rencontres improbables entre une génération qui vient et une s’en va s’avèrent chaleureuses, amicales… Emile se prend au jeu… prépare ses entretiens… pose des questions pertinentes, inattendues… comme : « A quoi sert un philosophe ? » ou encore « Produire sa nourriture dans un jardin par exemple, est-ce que cela est ringard ou moderne ? » ou bien : « comment devient-on riche ? » « Qu’est-ce qu’il faut faire pour être poète ? » ou celle posée tout de go à Jean Viard : « J’habite à la campagne. Est-ce que je suis un plouc ? ». Une collection de dix livres malicieux édités par les Editions de L’Aube en partenariat avec l’Abbaye du Jouïr
Retranscrits ces « Grands entretiens d’Emile le collégien » séduisent les responsables des Editions de l’Aube. Une collection de dix livres étonnants, malicieux, intelligents, qui intéresseront les jeunes et sûrement leurs parents, illustrés par le dessinateur Pascal Lemaître, est programmée en 2015. Le premier intitulé « C’est quoi être riche ? », entretien d’Emile avec les sociologues Monique et Michel Charlot Pinçon sort le 5 janvier, distribué par Harmonia Mundi dans toutes les librairies. Un film de 52 minutes réalisé par Jean Bojko et le TéATr’éPROUVèTe produit par l’Abbaye du Jouïr sortira en février.

« J’ai voulu faire vivre à Emile, ce gamin des campagnes, comme je l’ai été, une aventure comme j’aurai aimé en vivre une… sûrement… et faire ainsi savoir que la jeunesse mérite l’excellence car contrairement à ce qu’on pense souvent elle est curieuse, pertinente, audacieuse… prête à des aventures où il est question de comprendre comment va le monde ou comment il ne va pas… et à s’engager pour qu’il aille mieux… Emile en quelque sorte, devient le symbole de cette jeunesse là… une jeunesse en laquelle on croit.» conclut Jean Bojko ajoutant : « C’est le point d’interrogation qui crée l’Homme… et la Femme… ».

__________________________________

VERNISSAGE de l’exposition pastels,en présence de l’artiste, Isabelle Derangère… samedi 18h30 au PAC des Ouches. Les œuvres seront exposées 6 au 31 janvier 2015, au Pac des ouches, du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 19h….

__________________________________

10858075_784040894966673_2576045235108805511_n__________________________________

10922762_379831828864115_7893022746206199031_n__________________________________

10887428_329701110565164_9066165946296303830_o__________________________________

Coulanges : soirée gospel à l espace des saules à 19h le 17 janvier 2015

__________________________________

Nevers : Alcaline en concert

samedi 10 janvier, 20:00

Bar Le Continental : secteur Pôle-Arts

__________________________________

10896886_754463084636301_5142969539022891288_n__________________________________

Nevers : L’exposition sur l’origine du Monde

gustave-courbet-l-origine-du-mondeL’origine du Monde de Gustave Courbet, un tableau fabuleux, dans lequel on voit une femme allongée sur un lit, belle et nue, avec vision pour le spectateur sur le sexe épanoui. Scandale à l’époque mais également renommée, à tel point que des années plus tard, un nivernais, lui aussi de renom, a l’idée de soumettre cette thématique à une vingtaine de peintres, triés parmi ses amis, le tout sur un format identique à l’original. L’origine du monde aujourd’hui, messieurs-dames, à vos pinceaux… Vous l’aurez deviné, je fais partie du lot et j’ai planché. Vous n’en saurez rien de plus, nous avons des consignes. Les toiles devront arriver à l’exposition cachées sous une toile et n’être dévoilées que le soir même du vernissage. Ce sera en mars, dans un lieu encore secret, mais le blog des peintres de Nevers sera un relais éclairé et tous les amis seront invités.

Pierre Duriot

__________________________________

rcf01__________________________________

10904039_328316880703587_1467575495910246759_o

__________________________________

10887665_1574875092747340_3539055298040935053_o__________________________________

Par Michel Benoît, avec son aimable autorisation : Une bonne et heureuse année qu’on s’était dit, non ?

Voici ce que j’écrivais le 21 décembre sur ce même blog à l’occasion de cette fin d’année. Une petite rétrospective  de cette année 2012 qui avait brillé par son absence de tout… De courage, de justice, de volonté, d’honnêteté, de solidarité… enfin de tout quoi !Et bien c’est un copié collé que je fais pour l’année 2014. D’accord entre les deux il y a 2013, mais rassurez-vous elle n’est pas meilleur…Enfin, simplement une bonne et heureuse nouvelle pour beaucoup, au moins 50% des électeurs : La droite est restée au pouvoir !
Bises, à toutes et à  tous.
L’année 2012 va s’achever dans quelques jours. Que pouvons-nous retenir de cette année bissextile qui avait commencé par un dimanche et qui célébra l’année de la Chauve Souris ? Que retiendrons-nous de cette année qui fut déclarée année de l’autisme par un premier ministre qui, si l’on en juge ses non-réactions face à la misère grandissante et au mécontentement des français, doit l’être également. Car il faut être autiste pour ne pas voir et se rendre compte que, décidément, quelque chose à changé dans le comportement des français. Si en janvier il ne s’est rien passé de bien formidable, le mois de février vit la consécration de l’acteur Jean Dujardin aux Oscars. Un acteur qui remporte l’oscar du meilleur acteur dans un rôle muet, il n’y avait qu’un français pour remporter la victoire. Car la France est devenue la patrie de la langue de bois, il n’y a qu’à se remémorer les discours de nos hommes politiques en avril et mai de cette année pour en être convaincu totalement. Ce qui était possible au printemps est devenu impossible en été.. Et oui, ce sont les mystères des élections. Mais beaucoup sont rassuré, la droite est restée au pouvoir !
Ainsi, alors que nous assistons à une éclipse solaire en mai, le nouveau gouvernement en profite pour s’éclipser devant ses électeurs qui, demandent naturellement leurs dus à des hommes qui seraient encore dans leur province si ces mêmes électeurs n’avaient pas été mettre leur billet dans l’urne nationale. En juin, en pleine période législative, Vénus passe devant le soleil alors qu’une certaine Valérie tente de passer devant une autre certaine Ségolène, twitt oblige… L’étude des astres nous prédit un prochain passage en 2017, nous verrons bien si ces deux dernières sont toujours sur le devant de la scène…Fin juin, le tour de France prend le départ de Bruxelles, alors qu’arrivent dans cette même ville de nombreux hommes d’affaires, comédiens et autres artistes voulant échapper au fisc. Depardieu fait parti de ces derniers, certains s’en étonnent, d’autres non ; ils n’oublient pas qu’avant d’être acteur, le beau Gérard était un petit voyou… Même quarante ans après, on n’échappe pas à ses origines…On comprend mieux maintenant que le rôle de Danton fût beaucoup plus pour lui qu’un rôle de composition…
Si l’été se passe tranquillement, enfin pour certains, la rentrée arrive avec ses fracas de tracas et les bombes à retardement éclatent obligatoirement: Le chômage explose ! Et rien n’y fait, même pas le clown de service qui est à la tête depuis quelques mois du ministère du redressement de l’industrie, un certain tartuffe qui finit par être démasqué par la grande majorité des français en novembre, alors que le gouvernement des têtes à claques passe un accord avec l’homme fort de la sidérurgie. En novembre, les frères ennemis de l’UMP tentent de détourner notre attention dans un numéro de claquettes plutôt réussi mais rien n’y fait et en décembre, quelques illuminés relayés par les médias, qui en profitent pour vendre du papier, et ils ont bien raison, nous prédisent la fin du monde pour le 21 décembre, le 22 décembre le chômage est toujours grandissant, Hollande est toujours aussi drôle, Ayrault aussi boute en train, Sarkozy toujours aussi omniprésent…
Enfin, on termine l’année avec un grand débat dont tout le monde se moque : le mariage pour tous ! Si on se fou vraiment d’un truc c’est bien de celui-là ! Et puis, qui aurait pu prédire il y a quarante ans, que les copines du MLF, anti mec, anti lois, anti tout… Manifesteraient aujourd’hui pour se marier comme tous les salauds de bourgeois qu’elles avaient fustigé en leurs temps ?
Alors l’année 2012 va s’achever dans quelques jours… Et alors ?
Michel Benoit

__________________________________

10846436_274776472646326_7283713966229289387_n__________________________________

Ateliers de création de l’Association des paralysés de France

APF – 5/11 quai des Mariniers – 58000 NEVERS

ARTS PLASTIQUES :

– Mardi 27 janvier de 14 h à 16 h 30

– Mardi 24 février de 14 h à 16 h 30

– Mardi 24 mars de 14 h à 16 h 30

– Mardi 21 avril de 14 h à 16 h 30

– Mardi 19 mai de 14 h à 16 h 30

– Mardi 23 juin de 14 h à 16 h 30

ATELIER ECRITURE :

– Lundi 26 janvier de 14 h à 16 h 30

– Lundi 23 février de 14 h à 16 h 30

– Lundi 23 mars de 14 h à 16 h 30

– Lundi 20 avril de 14 h à 16 h 30

– Lundi 18 mai de 14 h à 16 h 30

– Lundi 22 juin de 14 h à 16 h 30

__________________________________

Le LIONS club organise son CONCERT DU NOUVEL AN qui aura lieu à la maison de la culture de Nevers le 4 janvier 2015 à 17h00, (17€ gratuit pour les moins de 12 ans) avec l’orchestre National de SIBIU et le cœur philharmonique de CLUJ sous la direction de François Robert GIROLAMI. C’est un spectacle magnifique que de voir et d’entendre tous ces musiciens se synchroniser pour faire surgir des mélodies éternelles. Les bénéfices de cette manifestation sont destinées à des œuvres caritatives choisies par le LIONS Club Nevers Doyen.

Les billets en messages privés sur https://www.facebook.com/thierry.chapeau

__________________________________

10873422_869365359770879_3260985771641276150_o

__________________________________

Edito de Janvier

2014 aura été l’année du record de visites (19500) pour le blog des peintres de Nevers dont la fréquentation n’a cessé d’augmenter annuellement depuis sa création. Beaucoup d’artistes s’y retrouvent et les articles des pages apparaissent dans les moteurs de recherche. Musiciens, écrivains, peintres, photographes y sont tous au chaud avec leurs productions ou manifestations et je nous souhaite à tous pour 2015 une année encore plus fréquentée. A voir l’état de nos ambiances nationale et internationale, on se dit qu’un peu d’art ne nous fera pas de mal, quelle qu’en soit la nature, au moins, il nous détourne du quotidien pas toujours rose et nous permet des moments de pure grâce, nous présente la réalité sous d’autres jours et insuffle souvent de nouvelles forces. Bref, c’est bon pour ce que nous avons tous plus ou moins. J’invite une nouvelle fois les amateurs et professionnels de l’art, sur le grand Nevers ou d’ailleurs qui fréquentent le blog à envoyer photos et articles sur mon mail aa.duriot@orange.fr pour figurer dans les pages. Quand même, il faut le rappeler car ce n’est plus anecdotique comme aux premiers temps, des visites arrivent quotidiennement de l’étranger, francophone en particulier mais pas seulement. De bonnes raisons pour livrer à nos compatriotes installés au-delà de l’horizon d’avoir des nouvelles de la cité ducale. Sur ce, bonne année 2015 à tous.

Pierre Duriot

Publicités
commentaires
  1. A reblogué ceci sur jean-louis.riguet-librebonimenteuret a ajouté:
    Tout un programme pour le début de 2015 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s